AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Plaine Félicité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mantuok
Dieu
avatar

Nombre de messages : 3752
Age : 29
Date d'inscription : 06/06/2004

Feuille de personnage
Point de vie:
1/1  (1/1)

MessageSujet: La Plaine Félicité   Mer 28 Déc - 11:33

Année : 154
250 humains

Les cinquante humains s’installent au milieu de la plaine, une jeune femme aux cheveux bruns prépare un feu, pendant que deux autres femmes tirent de gros morceau de bois en guise de bancs.
A quelque dizaine de mètres de là, les hommes découvrent une rivière sortant d’une caverne escarpée. Le courant est faible, ils en profitent pour plonger et capturer du poisson à l’aide de leur pics en bois. Rapportant au campement du poisson qu’ils ne tardent pas à faire griller sur le feu.

D’autres hommes partis à la chasse dans la forêt reviennent avec une étrange créature, un sanglier de taille surdimensionné, ils le découpent et récupèrent sa fourrure pour s’en faire des vêtements. Le temps passe et s’écoule, les humains construisent des yourtes en peau d’animaux et commencent à maîtriser l’art du tissage, leur habits, plus fin et moins chaud, parfaits pour un climat tropical, sont bariolés de couleurs.

Un vieillard raconte aux jeunes du village la légende de la naissance des premiers hommes.


Vieillard – Il y a 150 ans! *Il agite les bras pour accentuer son histoire.* A l’aube des temps, Delphe la mer, reine de la nuit et Ouranos la terre, roi du jour ce sont rencontré et de leur union apparu Narusy, la 1ère femme qui donna naissance à deux fille et à deux garçons qui eurent à leur tour deux filles et deux garçons et cela jusqu’au 1er siècle de notre histoire!

Les enfants écoutent l’histoire du vieillard avec attention, restant bouche bée et fascinés.

_________________
***Si vous me cherchez, vous me trouverez dans la mine de sel de Lâul. Là-bas, je suis connu sous le nom de Tjabhe. Il en va de même pour le plan Quasi-Elémentaire de la vapeur***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astarté
Invité



MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Mer 28 Déc - 11:46

Du haut de son étrange demeure, Ysuran regarde vivre ses créatures, toujours un peu excitée lorsqu'ils découvrent des choses nouvelles pour eux, même si tristement elle à appris à ne pas trop s'y attacher, leur vies sont éphémères, contrairement à la sienne.

Mais elle n'hésite pas à manifester sa présence, par des effets climatiques étranges comme une pluie couleur arc-en-ciel ou des fleurs grandes comme des arbres lorsque les hommages rendus par les Humains lui plaisent. Et parfois des rêves où elle fait apparaître son image et celle de William dans le flou le plus complet, les montrant se donnant la main.

Ce soir-là, elle avait écouté l'histoire du viel homme, charmante histoire qui prédestine ce peuple à une vie simple dans la paix. Voulant toutefois améliorer leur condition, elle provoque des rêves plus pratiques chez certains, envoyant parfois les images d'un tracé vers la mer et ses richesses... tout en mettant en garde contre les dangers qui s'y trouvent, même si ses créatures doivent déjà être relativement prudentes avec tous les animaux gigantesques qui vivent dans la jungle.
Revenir en haut Aller en bas
Mantuok
Dieu
avatar

Nombre de messages : 3752
Age : 29
Date d'inscription : 06/06/2004

Feuille de personnage
Point de vie:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Mer 28 Déc - 12:04

Le temps passe et les humains construisent des habitations plus solides, en pierre. Les 1ères expéditions pour découvrir l’île se font, le village s’agrandit, c’est la fin de la chasse, commence l’élevage, de poissons principalement, retenu dans des cages en roseau immergées dans la rivière toute proche, la Caverneuse.

Un temple circulaire et rudimentaire se construit lentement au centre du village, jadis où se trouvait le 1er feu. La doyenne du village, une femme âgée de 87 ans à la mine austère et sévère est proclamée prêtresse, la tradition veut que se soit la femme la plus vieille qui guide les plus jeunes.
Tranquille et serein le village vit des jours heureux, malheureusement par un jour funeste, une grande partie de la population fut décimée par l’attaque d’un dinosaure gigantesque, un tyrannosaure à la peau noire.

Plus de la moitié de la population fut dévorée ou tuée. La prêtresse survécu, quand la bête fut partie, elle organisa la défense en prévision d’une nouvelle attaque et fit construire un mur d’enceinte avec l’étrange minerai brillant et bleu découvert le long de la Caverneuse. Ils inventèrent ensuite des armes, des épée légères et longues au fil tranchant ainsi que des arcs au flèches acérés.


Année : 201
140 Habitant

_________________
***Si vous me cherchez, vous me trouverez dans la mine de sel de Lâul. Là-bas, je suis connu sous le nom de Tjabhe. Il en va de même pour le plan Quasi-Elémentaire de la vapeur***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astarté
Invité



MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Mer 28 Déc - 12:42

Ysuran ne verse pas de larmes pour des morts simples et naturelles, mais un drame comme l'attaque de ce reptile l'atteint au plus profond de son être et la pousse à agir pour protéger ses créatures, ses petits.

Tout d'abord, elle manifeste son chagrin et donc son amour, aux survivants en faisant tomber une fine pluie tiède, crystalline et au goût salé sur toute la plaine. Ensuite, pour prouver que les morts ne sont pas anéantis mais qu'il restera une part d'eux-mêmes à tout jamais sur l'île, elle offre à leur essence une forme visuelle, ainsi, quand quelqu'un meurt, on peut voir s'échapper de son corps comme une grosse luciole de couleur jaune et verte donnant l'impression d'être faites d'une eau emprisonnée dans une peau flexible et translucide, qui disparaît dans les cieux, l'eau ou la jungle. La nuit, ces lucioles viennent effleurer la surface des eaux, parfois un bref instant, parfois jusqu'à ce que l'orbe de lumière dégèle et que le jour pointe.

Une fois sa peine un peu atténuée, elle s'affaire à les regarder bâtir des remparts, venant parfois, sans qu'ils s'en aperçoivent, arrêter le chute d'une pierre ou solidifier le mortier rudimentaire. Les forges brûlent, créant des armes qui bien qu'ignobles, seront indispensables à l'avenir, qui plus est, leur finesse les rends assez "élégantes".

Mais Ysuran veut leur offrir une véritable force, qui leur permettra de survivre plus efficacement. Ainsi, une nuit, elle visite les rêves d'une petite fille de six ans, lui apparaissait telle quelle, à un détail près, une longue corne au milieu de son front. Ysuran est bienveillante et aimante. Dans ce rêve, elle s'occupe de la petite fille qui a perdu sa mère. Le songe semble en dehors du temps, Ysuran se présente comme "La Mer", laissant sous-entendre sa nature divine.

Au fur et à mesure que la petite fille, Anuy, calme sa tristesse, des animaux, des créatures de l'île, les rejoignent, pacifiques, pour la plupart des lézards de la taille de chevaux, dotés d'écailles lisses, se déplaçant sur leurs pattes postérieures et mangeant des plantes. Elle assied l'enfant sur l'un des reptiles et pose sa main sur son front, lorsqu'elle la retire, une corne apparaît sur le front de la gamine.


"Montre aux gens que tous les animaux ne sont pas dangereux, que certains sont là pour vous aider, si vous vous y prenez corectement, tu leur montreras..."

Elle donne un baiser sur la joue de la fillette et aussitôt, des images de la vie des animaux de l'île lui apparaissent, une sorte de sentiment d'empathie se répand dans la petite fille, elle sera là pour apprendre aux habitants d'Eau-Claire à dompter les bêtes et à vivres avec elles. La corne sera un signe, une marque, sa descendance la possédera aussi et son don se transmettra à ses enfants. Toutes les créatures ne se laisseront pas faire mais il sera toujours possible d'avoir au moins le temps de fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Mantuok
Dieu
avatar

Nombre de messages : 3752
Age : 29
Date d'inscription : 06/06/2004

Feuille de personnage
Point de vie:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Mer 28 Déc - 21:57

Le lendemain la petite fille se leva et alla directement voir la prêtresse, d’abord étonnée par l’étrange corne de la jeune fille, elle compris tout de suite qu’il s’agissait d’un miracle. Elle convia les habitants à l’écouter. Depuis ce jour, les Ecailleux, énormes lézard herbivore, servent de monture aux habitants de l’île.

Le village grandit encore se transformant en quelques années en une petite ville de pierre. Pourtant, la consanguinité affaiblissait petit à petit la population.


Année : 210
540 habitants

_________________
***Si vous me cherchez, vous me trouverez dans la mine de sel de Lâul. Là-bas, je suis connu sous le nom de Tjabhe. Il en va de même pour le plan Quasi-Elémentaire de la vapeur***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astarté
Invité



MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Mer 28 Déc - 22:27

Ysuran est ravie de voir que ses signes sont bien interpretés, cela simplifera sûrement les choses à l'avenir. La jeune Demi-Déesse laisse vivre tranquille sa création, se languissant un peu de l'absence de William dans son palais céleste.

Aujourd'hui, un jour qui correspond peut-être à une année pour ses mortels, elle décide de les regardr au travers d'un objet, une sorte de mirroir, plutôt que de regarder directement à travers les murs, histoire de se distraire en compliquant les choses.

Elle est allongée sur son lit et son moral retombe un peu plus bas, ce qui se manifeste par l'apparition de nuages autour de son orbe, lorsqu'elle se rend compte qu'ils s'affaiblissent à cause de leur ascendance commune.


*Comment faire pour les aider? Faire venir des gens d'un autre monde? Cela briserait la magie qui s'est dévellopée ici... Hummm.. et je ne pense pas pouvoir à nouveau créer... j'ai dû utiliser tout l'éther et m'affaiblir.*

Elle se lève, le grand miroir à pied de sa chambre révèle une autre partie de l'île.

*Mmmh, je ne peux pas créer une autre espèce, mais peut-être puis-je en modifier quelques-unes...*

Différents animaux défilent dans la glace, notament des créatures marines.

*Si je permettais à une autre espèce de s'accoupler avec mes Humains, cela règlerait peut-être le problème...*

Mais elle se sent vaciller à la simple idée de devoir faire une chose pareille, elle n'en a plus la force. Elle tombe dans un fauteil et retire ses chaussures.

*J'ai besoin de toi William...*

Elle coince ses jambes avec ses bras et pose sa tête dessus, pensive. Finalement, elle décide de rendre à nouveau visite à Anuy, lui apparaissant toujours sous sa forme cornue mais se présentant cette fois plus comme une veille amie que comme une mère. Les deux femmes se trouvent sur la plage, Ysuran allongée les pieds dans l'eau. Lorsqu'Anuy s'approche, des cabanes de bois, des pontons et des barques apparaissent, transparentes, tout un village lacustre au bord de la mer, le long de la plage.

"Il faut que tu sépares les gens, les membres de même sang doivent vivre dans des lieux différents. Les uns viendront ici, les autres resteront là-bas et les couples seront toujours formé d'un époux d'ici et d'un autre de là-bas... comme deux grandes familles. Il y a tout ce qu'il faut dans l'eau pour vivre, tu le sais."

Pour que les paroles de l'adolescente soient prises au sérieux, Ysuran dessine des vagues et des poissons sur sa corne, sans pour autant que la jeune fille souffre. Elle lui donne un baiser, qui sait si ce rituel ne deviendra pas courant dans les rêves prémonitoires...
Revenir en haut Aller en bas
Mantuok
Dieu
avatar

Nombre de messages : 3752
Age : 29
Date d'inscription : 06/06/2004

Feuille de personnage
Point de vie:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Mer 28 Déc - 22:46

La petite fille, qui est maintenant une jeune femme d’une vingtaine d’années, rend visite à la prêtresse bientôt centenaire. Beaucoup d’habitants ne sont pas vraiment d’accord mais ils finissent par approuver et la plus grande famille ainsi que quelque autres personnes quittent la ville et construisent un village au bord de la mer, au sud de la plage, qu’ils nommèrent Narusia en l’honneur de la Déesse-Mer. Quelques jours plus tard, la prêtresse décéda, ils brûlèrent son corps sur la Caverneuse et la plus vieille femme de Narou fut élue prêtresse.

Année : 220
Narou : 375
Narusia : 299

_________________
***Si vous me cherchez, vous me trouverez dans la mine de sel de Lâul. Là-bas, je suis connu sous le nom de Tjabhe. Il en va de même pour le plan Quasi-Elémentaire de la vapeur***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astarté
Invité



MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Mer 28 Déc - 23:11

Les choses redeviennent normales, à quelques détails près bien sûr. Mais la morosité d'Ysuran s'éfface quand ses fidèles sont heureux et que leurs vies s'écoulent sans tracas d'envergure.

Pressentant cependant que les choses pourraient s'envenimer, Ysuran décide d'inciter les habitants de Narusia, pour qui elle a une petite préférence dû au nom de leur village, à construire un temple. Non seulement cela lui plairait mais en plus, les possibles mésententes pourrait se retrouver tuées dans l'oeuf par la perspective de pélerinnages aux différents temples.

Pour montrer sa volonté, elle utilisera encore une fois la jeune Anuy. Dans ce songe, où elle retrouve sa Déesse, toutes deux sont nues sur la plage et se tiennent la main. Un autre détail qu'il faut remarquer est l'apparence de la corne d'Ysuran, elle n'est plus lisse mais vrillée comme celle d'une licorne et sa longueur est à la limite du gênant pour passer les portes, sans compter la plus grosse nouveauté au point de vue du physique d'Ysuran, probablement dûe à son statut de protectrice d'Eau-Claire et à quelques fantaisies de son inconscient : ses cheveux sont toujours noir mais certaines mèches ont pris une teinte grise ce qui provoque un contraste étrange, car ce gris ressemble à celui de l'orbe lorsqu'il gèle et devient la lune, le soir. Il y a aussi d'autres menus changement mais ils se résument pour la plupart à l'usage de cosmétiques, pas encore découverts par ses petits protégés, ainsi que les fines scarifications sur son visage, comme des cicatrices représentant son domaine préféré, la nature sauvage.

Les deux femmes marchent sur l'eau, au milieu du village. Aux limites de celui-ci, Ysuran dessine un cercle sur l'eau du bout du pied tandis que des Lucioles de l'Au-delà viennent danser autour d'elles.


"Fais ériger un temple ici, il sera simple, une construction de bois. Dedans, vous continuerez à prier mais, vous rendrez hommage à la Mer en particulier... le temple aidera aux relations avec Narou, ce sera un lieu sacré pour eux comme pour vous. Oh, et trouve-toi un mari..."

Elle lui fait un clin d'oeil et dans le même moment, envoie la vision de la jeune femme à un homme qu'elle trouve beau dans la ville de Narou, espérant que sa venue pour la rencontre sera l'occasion de lancer le pélerinnage sur le marché, une occasion de trouver l'âme soeur de manière pieuse..

"Tu fais partie de ceux qui guident..."

Le rêve s'arrête et dans l'eau, là ou se trouvera le temple, un symbole se creuse dans la roche, une sirène peut se voir depuis la surface.
Revenir en haut Aller en bas
Mantuok
Dieu
avatar

Nombre de messages : 3752
Age : 29
Date d'inscription : 06/06/2004

Feuille de personnage
Point de vie:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Jeu 29 Déc - 16:08

Année : 225
Narou : 525
Narusia : 345

Anuy voyais son influence prendre de l’ampleur et elle devint la mère spirituelle de l’île, la seule qui côtoyais la déesse et qui pouvais prétendre la juste compréhension de ses messages.

Il fallut cinq ans pour ériger un temple digne de ce nom, circulaire comme le voulais la tradition, il comprenait quatre salles dont une au centre où se trouvait la statue de la déesse, une créature aquatique au buste de femme portant une corne sur son front.

Ouranos fut rangé au titre de dieu secondaire et son culte dépérissait, Narusy deviendra bientôt l’unique déesse.

L’art et la culture se développèrent et l’écriture apparut, l’éducation de la population accéléra les découvertes de toutes sortes, ainsi par un soir paisible, un jeune homme mis au point une poudre explosive à partir d’orichalque.

_________________
***Si vous me cherchez, vous me trouverez dans la mine de sel de Lâul. Là-bas, je suis connu sous le nom de Tjabhe. Il en va de même pour le plan Quasi-Elémentaire de la vapeur***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astarté
Invité



MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Jeu 29 Déc - 18:32

Ysuran se préoccupe depuis quelques temps d'elle-même et de son palais, qu'elle a décoré à la mode des habitants d'Eau-Claire, en plus faste et plus somptueux : jardins suspendus qui traversent chaque pièce, tableaux et sculptures d'elle-même et de William, de grandes tapisseries et des voiles décorent et séparent les pièces, de nombreuses fontaines "poussent" dans le château.

Ysuran aime aussi regarder son monde à travers l'eau, qui lui donne de jolis reflets. Pour récompenser les hommages qui lui sont donnés, elle décide d'offrir aux habitants de Narusia un petit quelque chose...

Elle n'apparaît pas dans les rêves d'Anuy mais lui transmet des signes : dans ses songes, la femme peut voir de nombreux animaux marins, notamment des requins faisant à peu près la taille des Ecailleux, vivrent tout près des gens et se comporter comme des montures aquatiques et également un atout pour se protéger contre les éventuelles attaques des Krakens, ces immenses pieuvres rouge et rose en utilisant leurs sens pour les repérer et avertir les Humains par de petits cris plaintifs.

La seconde partie du rêve est plutôt pour plaire à la déesse et prémunir contre d'éventuelles tensions : Ysuran apparaît sous sa forme sacrée, la Déesse-Mer, le front orné d'une corne lisse et courbe comme un poignard et le bas du corps d'un poisson aux écailles verte. Cependant, elle est portée par un homme, dont le visage est celui de William, à quelques nuances près : une peau mate et des cheveux blond. Tandis qu'elle-même ne porte absolument rien, William est vêtu d'un pantalon simple et coloré avec une fine épée locale au ceinturon. Tous deux s'embrassent longuement et passionément et le rêve s'arrête avec une dernière phrase :


"N'oubliez pas votre Père..."

Mais ce n'est pas le dernier rêve prémonitoire, Anuy se retrouve alors sur une partie de la plage où il n'y a aucun bâtiments, face à elle, Ysuran, le même visage que tout à l'heure mais cette fois-ci possédant des jambes, elle ne porte aucun vêtements, juste des parures étranges, une sorte de filet de pêche lui recouvre le buste tandis qu'un autre est attaché à sa taille comme une jupe, ses cheveux semblent plus long que la dernière fois, arrivant jusqu'à ses fesses et étant tojours nuancé de gris avec en prime quelques algues entres deux mèches. Ysuran doit bien mesurer deux mètres dans cette vision. Elle pose sa main sur l'épaule d'Anuy.

"Mon enfant... je vais te donner des directives claires pour que vous puissiez vivre dans la paix et dans l'amour : dans le temple de Narou, ordonne que l'on érige une statue de mon époux et qu'on lui dédie le temple comme l'on m'a dédié celui de Narusia... et n'oublie pas : Nature, Fertilité et Amour... ce sont les fondements même de mon être..."

Elle caresse le front d'Anuy avant de la laisser terminer son sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Mantuok
Dieu
avatar

Nombre de messages : 3752
Age : 29
Date d'inscription : 06/06/2004

Feuille de personnage
Point de vie:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Ven 30 Déc - 14:02

Une statue d'Ouranos fut érigé dans le temple de Narou, les temps était calme et la fit paisible, apparurent les premières formes de médecine à basse de plante.
L'art pris beaucoup d'ampleur si bien que la plupart des habitants avec une activité secondaire artiste si ce n'était déjà pas leur métier.
Les requins furent domestiqués, mais une attaque de kraken géant détruisis une partie de Narusia et fit une bonne centaine de mort semant le chaos dans la ville, les requins ne furent pas d’un grand secours.

Année : 230
Narou : 600
Narusia : 400

_________________
***Si vous me cherchez, vous me trouverez dans la mine de sel de Lâul. Là-bas, je suis connu sous le nom de Tjabhe. Il en va de même pour le plan Quasi-Elémentaire de la vapeur***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astarté
Invité



MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Mar 10 Jan - 20:57

Ysuran ne manifeste qu'une faible présence suite à l'attaque, un grand rassemblement de lucioles sur l'eau autour du temple et la transformation de la matière de sa statue, passant de la pierre au crystal. Ysuran aussi change, sous l'influence de ses fidèles : elle a à présent une longue corne recourbée sur le front, lisse, noire et luisante, tandis qu'elle a remplacé ses jambes par un corps mi-serpentin, mi-aquatique dotés de nageoires, le tout dans un vert algues, ses cheveux se décorent de ces mêmes algues tandis que son palais s'adapte et se pourvoit de piscines et de larges conduits sous-marin pour qu'elle puisse se déplacer sous l'eau. Elle à aussi reprit son amour pour la nudité et à disposé de nombreuses représentations de William dans sa demeure, passant parfois des journées entières à les admirer, se languissant de son retour en surveillant ses fidèles...
Revenir en haut Aller en bas
Mantuok
Dieu
avatar

Nombre de messages : 3752
Age : 29
Date d'inscription : 06/06/2004

Feuille de personnage
Point de vie:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Mer 11 Jan - 20:58

Année : 235
Narou : 700
Narusia : 500

Anuy, bientôt la trentaine et marié à un charmant jeune homme de Narou, élue matriarche à l’unanimité par le peuple, elle dirige d’une main de velours l’île qui n’a jamais été aussi prospère.

Au cours de la cérémonie des naissances, visant à remercier la déesse et à bénir les nouveaux nés, les lucioles ce rassemblèrent à Narusia, la ou la fête avait lieu.

Tournoyant autour de l’immense feu, laissant des traîner de poussière lumineuse derrière elle, elle se transformèrent chacune en une petit pierre au reflet d’or.

Cette pluie dorée surpris les habitants, les pierres avait une étrange pouvoir, capable d’absorber et de protéger les âmes des choses mortes, ce fut l’aube des invocations…

_________________
***Si vous me cherchez, vous me trouverez dans la mine de sel de Lâul. Là-bas, je suis connu sous le nom de Tjabhe. Il en va de même pour le plan Quasi-Elémentaire de la vapeur***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astarté
Invité



MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Ven 13 Jan - 18:06

Période stable pour Ysuran, pas totalement habituée à son statut divin, elle abrite désormais dans son palais certaines créatures de l'île, mais élevée à un rang de conscience supérieure pour ne pas prendre peur, pour la comprendre et ne pas risquer la mort par simple contact avec une Semi-Puissance. Ysuran jette un regard bienveillant sur ses petits, observant la façon qu'ils emploient leur toute nouvelle magie.
Revenir en haut Aller en bas
Mantuok
Dieu
avatar

Nombre de messages : 3752
Age : 29
Date d'inscription : 06/06/2004

Feuille de personnage
Point de vie:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Ven 13 Jan - 18:30

Pratiquement chaque habitant disposait de sa pierre des âmes, la plupart avait enfermé l’âme de leur animal de compagnie défunt récemment, d’autre était partie en chasse dans les profondeurs de l’océan ou dans les forêts humides.

La liaison qui émergeait alors entre l’âme et l’invocateur était forte et le caractère de l’invocateur déteignait généralement sur la créature.

Certaine âme acquiert une puissance formidable, il y a quelque jour, le T-rex fut repousser par l’âme d’un écailleux, la créature ainsi invoqué était énorme et son apparence avait changer, ainsi elle ce tenait sur ses pattes postérieur crachant des gerbes d’acides.

Ne restait de l’ennemis qu’une bouille verdâtre.

_________________
***Si vous me cherchez, vous me trouverez dans la mine de sel de Lâul. Là-bas, je suis connu sous le nom de Tjabhe. Il en va de même pour le plan Quasi-Elémentaire de la vapeur***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astarté
Invité



MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   Ven 13 Jan - 21:42

Ysuran est ravie de voir que la magie de son monde peut servir à sauver de nombreuses vies, même si une telle puissance doit être surveillée pour ne pas devenir une arme mal utilisée... mais ses petits sont fait de son essence, ils ne penseront sûrement pas à tuer inutilement...

Dans son palais-ménagerie, Ysuran passe ses journées à choyer ses animaux, notament, la créature qu'elle préfère et dont elle à déjà envoyé la vision à Anuy, une Hydre, la seule de son monde.

S'ennuyant ferme et sentant monter en elle des désirs divers, elle songe à créer des rêves différents pour certains beaux hommes de son monde... mais ne peut s'empêcher de penser à William et même à Hige... pourquoi devrait-elle se contenter d'un seul compagnon après tout?

Peu de temps après ses réflexions, quelques portraits d'Hige se mirent à accompagner ceux de William et l'apparence d'Ysuran changea un peu, reprennant celle d'une jeune fille aux cheveux noir, mais sa peau pâle a fait place à une peau plus proche de celle des habitants d'Eau-Claire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Plaine Félicité   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Plaine Félicité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» #. Le hurlement du vent dans la plaine
» 1 vs 1 plaine herbeuses moyen moyen
» Escorte en plaine trouble [PV Ys/Yaelle][abandonné]
» Sous le soleil de la plaine...
» J'entends déjà sur la plaine, le vol noir de jais...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planescape :: HORS JEU :: Archives-
Sauter vers: