AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'auberge de la colombe saignée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aelia Mo
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Ven 25 Fév - 12:57

"oki..."

Aelia prit une bouteille de sang de première qualitée, sortit 2 verres, les posa sur la table, servit Sebastien et se servit.

"aprés, je vous entraineré ... Et on attendra les ordres de Requiem."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Sam 26 Fév - 13:39

Il prit le verre de lait et commenca par en boire une gorgée puis dit

"Concrétement, qu'allons nous faire exactement? Et allons nous êtres payer?"
Revenir en haut Aller en bas
Aelia Mo
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Sam 26 Fév - 14:00

"je pense que nous allons protéger la ville, et je pense que vous serez loger et blanchi par requiem... Je n'est pas vraiment eu de précisions, il m'a juste demander de faire une mini-armée et l'entrainer."

Aelia but son verre de sang d'une traite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Sam 26 Fév - 17:46

Il réfléchit quelques instant en fixant les vampires en train de boire leur verre puis dit:

"Hum, intéréssant et quand commençons nous?"
Revenir en haut Aller en bas
Mantuok
Dieu
avatar

Nombre de messages : 3752
Age : 29
Date d'inscription : 06/06/2004

Feuille de personnage
Point de vie:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Dim 27 Fév - 20:19

Morbe - On commence quand ?
Sébastien - je propose d'aller explorer les lieux reculés de la ville histoire de tuer quelques bestioles démoniaques, ahahah

_________________
***Si vous me cherchez, vous me trouverez dans la mine de sel de Lâul. Là-bas, je suis connu sous le nom de Tjabhe. Il en va de même pour le plan Quasi-Elémentaire de la vapeur***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelia Mo
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mer 2 Mar - 14:19

"hum... Non Sebastien, je ne pensais pas à sa... On va aller s'entrainer au niveau 4, dnas un souterain. On sera tranquile."

Aelia se leva et se dirigea vers la sortit.

"aller c'est parti..."

elle ferme la porte dèrrière eux

[nivo 4][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mer 2 Mar - 20:14

Il finit son verre se leva et s'apercu que sa cape était toute humide.

*C'est encore plus sale que ma crypte ici*

Il suivit aelia en pressant le pas

[nivo 4]
Revenir en haut Aller en bas
Nosferat
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Lun 19 Déc - 16:22

Derrière l'auberge de la colombe saignée, au milieu des quelques poubelles laissées là depuis la disparition de l'ancienne propriétaire, une étincelle bleue se manifeste, hésitante, puis s'agrandit, stabilise sa forme et termine par devenir un portail lumineux qui laisse passer quelqu'un, ou plutôt, le laisse tomber de manière peu gracieuse.

La jeune Vampire est affalée dans les ordures, restes d'animaux, vaisselle cassée et autres déchets peu ragoûtants accompagnés de quelques parasites typiques tels que les rats. Bras et jambes écartés, elle regarde le sombre plafond de pierre, ne sachant même pas où elle se trouve, cité ou hamau, n'ayant qu'une utopique description du lieu où elle se trouve. Ses longs cheveux blancs se répandent le long de son corps et forment une sorte de tapis sur lequel elle repose, quelques détritus viennent s'y perdre, perturbant un peu le côté fantastique de la scène. Ses yeux rouges fixent sans but ce qui s'étend au-dessus d'elle, sa courte robe et son chapeau à larges bords formant ses seuls vêtements.

Un miaulement malsain résonne près d'elle, elle ne daigne pas tourner la tête pour regarder son chat, son Familier, s'approcher d'elle et s'installer sur sa poitrine pour se mettre à ronronner comme le ferait le plus ordinaire des félins domestiques. Seulement voilà, cet animal magique, prénommé amoureusement par sa maîtresse Rapiécé, n'a pas grand chose à voir avec ce que l'on pourrait définir comme un chat : la moitié des morceaux qui le composent appartient à un chat différent de celui d'origine, une partie du squelette de la queue est d'ailleurs visible tout comme la couleur jaune gangrène des yeux paraît glauque.

La main de l'Elfe noire se pose doucement sur le dos du chat qui "pétris" lentement la chair de sa maîtresse dans le but d'attendrir sa zone de repos. Nosferata commence à caresser son chat et des larmes coulent avec une irréelle lenteur de ses yeux rouge sang, glissant avec une régularité presque magique ou poétique sur ses joues dont la peau est aussi noire que la nuit, avec ses reflets bleutés qui lui donnent une allure enchanteresse.


"Tu es... tout ce qui me reste, n'est-ce pas, immonde créature libidineuse?"

La phrase sonne comme un reproche sous la plume, mais la voix de la jeune fille est pleine de chagrin, cette voix expressive pourrait faire comprendre que ce félin est la dernière chose qui réchauffe encore le coeur mort de la Vampire.

Nosferata repousse délicatement mais fermement le Familier sur le sol, sa mine indique qu'il n'apprécie pas qu'on le prive de ses petits plaisirs tendres. Elle se lève, son visage exprime la colère et la tristesse, lui donnant une allure impressionnante, comme pour compenser sa silouhette menue et fragile. Elle jette un bref regard sur le sol, regard qui accroche sur un morceau de bois d'environ deux mètres de long : le bâton que son maître lui avait offert, la seule chose pour laquelle le travail nécéssaire à son obtention avait été plaisant, encore une foule de souvenirs douloureux et à la fois agréables qu'elle pourra ressasser lorsque le maëlstrom d'émotions dans son être se sera calmé.

Elle fait le tour du bâtiment, suivie de son animal et y pénètre une fois la porte découverte, sans prêter d'attention particulière à l'architecture inhabituelle de l'oeuvre.

Une fois dans l'ambiance funéraire de l'établissement, Nosferata sent en elle la nostalgie des projets passés, rêvés avec son compagnon.


*"Je t'emmenerai là-bas, ma toute belle, nous y serons heureux, peut-être même serons-nous des seigneurs!". Minuit, c'est que tu me répetais sans arrêt et regarde le résultat : tu m'as jettée ici en voulant me sauver, sale bâtard! Je t'aimais, moi, tu aurais dû me laisser mourir dans tes bras comme je te l'ai supplié! Au lieu de cela, voilà que je me retrouve dans un... bar? de nos semblables et déjà je peux sentir leurs regards se poser sur moi, tantôt moqueurs, tantôt pervers, monstre! Tu mérites ta mort... mais moi je ne mérite pas cette agonie!*

La jeune créature de la nuit se sent vaciller et va s'asseoir sur la première chaise venue, sans même se soucier de la possible présence d'un Vampire à la table que le hasard a choisi pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Cendre
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Lun 19 Déc - 19:09

Une ruelle sombre ou le vent souffle moins. Un corps apparait. Sa capuche toujours poser son crâne vide de toutes matières. Un bruit de chaine se fait entendre. Il fait un pas en avant, et se voit au coté d'une auberge. Il n'est sûrement pas loin de la personne à protéger.
Il faut la trouver.

Le portail l'a entrainer sans rien dire, juste après qu'il ai choisis. Le choix d'une abysse ou celle d'un pardon. Il choisis le pardon, il n'est pas gratuit.

Du haut de double mètre 30 bien fait, il s'avance et cherche une entrée. Il trouve une porte. Artifice minable. Il l'ouvre de sa main squelletique.

Un bar de vampire. Quoi de plus grotesque que cela... Un vampire. Heureusement, la personne n'en est sûrement pas une. Il s'avance vers le comptoir, au rythme des cliquetis de sa chaine noire qui lui traine du bras gauche. Il se pose sur une chaise devant le comptoir. Il sent des regards se poser sur lui.

Il s'agit de la trouver. Cette personne. Le gars en question est peut-être n'importe ou. Même le destin aurais dur de me lui dévoiler.

Comment...
Revenir en haut Aller en bas
Nosferat
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Lun 19 Déc - 20:44

Nosferata, le visage masqué dans sa main droite, soupire, elle repense à Minuit : elle l'aime et elle le hait, elle l'aime pour ce qu'il est et ce qu'ils ont vécu ensemble, leurs baisers, leurs confidences, leurs espoirs... et elle le hait de ne pas lui avoir permis de mourrir brûlée par la Foi de ces insignifiants humains au creux de ses bras et de son affection.

Elle se retient de pleurer, car si elle devait commencer, elle ne s'arrêterait que lorsque son corps ne supporterait plus la douleur infligée par son esprit. Et puis, un cliquetis de chaînes et de clous tinte délicatement dans la pièce, évoquant aussitôt à la Vampire le souvenir des douces tortures que lui faisait subir son amant. Son coeur qui ne bat pas souffre, hurle. Elle écarte les doigts et ses yeux humides voyent glisser un immense drap gris et poussiéreux, vaguement humanoïde. Rapiécé siffle et crache avant de venir se réfugier entre les jambes de sa maîtresse, la queue dressée et les poils gonflés en signe de défi envers le nouvel arrivant.


*Un squelette? Que fait-il ici, sans son créateur?*

La curiosité est un vilain défaut et Minuit adorait sa compagne quand elle était curieuse, que ce soit dans leur jardin d'amour macabre ou dans tout autre lieu auquel ils avaient accès. Elle se lève, encore un peu vacillante, et finit par presque se laisser tomber sur le tabouret de velours à côté du géant d'os. Convaincue qu'il n'a pas de conscience propre, elle cherche à lui retirer son capuchon, en quête des runes qui l'animent.
Revenir en haut Aller en bas
Cendre
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Lun 19 Déc - 20:59

Toujours rien. Pourtant, il est là, peu loin. Plongé dans sa réflexion, il ne sent pas la venue d'un venue pesante.. Il pense, c'est tout...

Il sent soudain une main éffleurant cette capuche. Dans un vacarme de chaine assourdissant, et il se retourne et attrape la main de l'inconnu.

Serrant le poignet de sa prise, il s'aperçois du sexe de sa trouvaille.
Il sent quelque chose, un rien, mais il le sent. Il lâche rapidement le poignet de la jeune fille, car s'en est une.

* C'est pas vrai...Pas une gamine...Une vampire en plus...

Il se lève, et se met à genoux, pour s'abaisser au niveau de la gamine.

Un doigt d'os met en évidene les cheveux blancs comme neige de " l'enfant ".


- Des cheveux blancs et un teint noire...Ce n'est pas commun pour une vampire...

Sa voix est obscure, donnant une impression de grotte caverneuse. Rugeuse, froide et casséé.

C'est elle...C'est bien elle...
Revenir en haut Aller en bas
Nosferat
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Lun 19 Déc - 21:19

Nosferata n'eut le temps que de noter la pâle lueur argentée des yeux du géant squelettique avant que celui-ci ne lui attrape le poignet dans un cliquetement de chaîne, celle-même qu'il a au bras et qui sort de la large manche du squelette pour se mettre à toucher le sol en se balançant tandis que son propriétaire fait souffrir le bras de la jeune fille.

Nosferata grimace, la douleur ne lui est pas agréable, pas en cet endroit et dans ces conditions. La grande créature finit par lâcher le poignet de la Vampire aussi brusquement qu'il le lui a saisi. L'inconnu, puisqu'il semble posséder encore toute ses facultés mentales, s'agenouille pour mieux la voir et elle regrette quelques peu d'avoir un décolleté si plongeant sur sa poitrine généreuse, comme elle n'apprécie plus autant d'avoir une robe aussi courte et le fait d'être sans chaussures digne de ce nom malgré le fait que le froid du métal ne l'incommode presque pas.

Rapiécé se cache toujours entre les jambes de sa maîtresse, comme si la peau douce le rassurait et l'encourageait à continuer ses menaces à grands coups de postillons. Il cesse pourtant de siffler et se contente de miauler aggressivement, la queue prenant un lent mouvement de balancier et venant chatouiller Nosferata, ce qui a pour effet de la détendre légèrement. Elle se décide à répondre à la question, semblant aussi gênée qu'une humaine face au doigt presque réprobateur qui pointe sa longue chevelure.


"Et alors? Est-ce bien commun pour un squelette d'avoir encore son âme à disposition? Je ne crois pas, non..."


Dernière édition par le Mar 20 Déc - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cendre
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mar 20 Déc - 7:12

Il se relève, et observe les regards pour la plupart pervers posé sur la jeune femme. Il le regarde ensuite , intrigué par le semblant de chat.

" - Tu a raison. Mais ça n'a attire l'attention des curieuses... "

Il refixe un vampire qui a la vue de la jeune femme, a la langue pendue. Au sens propre.

-" Mais pas celle des pervers. Des deux, la curieuse est sûrement la moins dangeureuse. "


Quoique. Il se pose réelement la question. il faut être un minimum cintré pour venir dans un bar à cet âge, et avec si peu de tissu.

-" C'est quoi ton nom, jeune femme ? "
Revenir en haut Aller en bas
Nosferat
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mar 20 Déc - 7:42

Nosferata croise les bras, le géant la prends pour une frêle créature tout juste sortie du cocon. Ce qui est le cas à peu de choses près mais elle compense son inexpérience par sa hargne et gare à celui qui voudrais poser la main sur elle sans son accord, il le regretterais amèrement. La magie est un instrument de torture qui permet d'infinis plaisirs. Ce qui la ramène à la phrase de l'inconnu, est-il vraiment sûr que la curieuse n'est pas aussi dangereuse voire plus que les pervers?

Elle regarde son interlocuteur puis se rassied, Rapiécé sur les genoux et commence à le caresser, faisant ronronner le félin. Les ronronnements ont toujours détendus Nosferata. Elle croise les jambes et sourit d'un air satisfait. Les pervers sont amusants lorsqu'ils en sont réduits à devoir baver autour d'elle.


"Mon nom? Bon, c'est bien parce que tu m'intrigues que je te le révèles : je m'appelle Nosferata Angkor Ière du nom, et j'imagine que toi aussi tu en as un? J'attends que tu me le communiques..."
Revenir en haut Aller en bas
Cendre
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mar 20 Déc - 8:00

La jeune femme a l'air sûr d'elle, elle a l'air de ne pas avoir peur des autres vampires, aussi chauds et pesants soit-ils. En tant normale, dans son " ancienne vie " de luxe et de plaisir rapide et sans jugement, qu'aurait-il fait. Il aurait couru bien vite en voyant tout ces crocs ascérés. Il préfère s'imaginer cette situation.

Elle a également un chat. Un horrible matou qui ressemble plus a un entrainement de mauvais chirurgien qu'à un félin. En tout cas, il n'a rien du chat de base, presque joviale, gros et qui se contente de ses croquettes au bord du feu. Il paraît lugubre, un peu à l'image de sa maitresse et des vampires en général.

Il se rassied à son tour sur le tabouret voisin, accompagné d'un craquement. Celui des ses os ou du tabouret.

Un nom. En n'a-t-il seulement encore un.

" J'en ai un. Cendre. Tu as l'air un peu perdue. Et je doute que cela un endroit qui t'es agréable, vu ton air il y a quelques minutes et ta....


Il fixe le chat, paraissant connaitre sa maitresse sur le bout des griffes.

Solitude....Qu'es-ce qu'une fille de ton âge, aussi téméraire soi-elle, fait içi ? "
Revenir en haut Aller en bas
Nosferat
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mar 20 Déc - 12:32

Nosferata caresse son Familier, un peu de tendresse vient se mêler à la mécanique du mouvement, elle commence à apprécier le doux ronron de son animal et le manifeste par un léger sourire dévoilant l'extrémité de ses crocs. Elle ferme les yeux, sa main ne bouge plus mais son sourire s'élargit. Après un gémissement de plaisir furtif, elle replonge son regard rougeoyant et menaçant dans celui, morne et terne, du squelette.

*S'il est encore doué de réflection j'imagine qu'il doit bien se rincer l'oeil.*

Mais la Vampire compte profiter de son physique plaisant pour en tirer des avantages. Cendre peut à loisir l'admirer : ses longs cheveux blancs lui couvrent le dos, s'arrêtant à sa taille et contrastant avec la couleur de sa peau qui possède de troublants reflets bleu. La jeune fille semble très soignée, ses ongles manucurés sont longs, acérés et artificiellement blanc, aux mains comme aux pieds, pieds qu'elle a nus par ailleurs. Sa robe ne descends pas jusqu'aux genoux et son décolleté offre une vue agréable à quiconque à le droit de s'y pencher. Son chapeau aux bords larges couvre son visage fin d'une sorte de pénombre tandis que la couleur de sa robe évoque une certaine douceur morbide. Il est évident sous le tissu léger de son habit que le haut n'est pas garni de sous-vêtements féminins.

Le bâton qui est posé près d'elle est gravé de symboles nécromantiques de toutes sortes mais il s'agit uniquement de décoration. Un lourd volume dans les teintes marron est accroché à sa ceinture mais ne semble pas l'incommoder plus qu'une plume ne le ferait. Les trois runes au dessin aggressif et tranchant qui trône au milieu de la couverture semblent être la signature de la magicienne.


"Ce que je fais ici? C'est pourtant évident, je viens me détendre et oublier mes soucis dans le sang et pourquoi pas passer une bonne nuit dans les bras d'un charmant jeune homme... Et vous-même? Vous avez égarez un os de doigt de pied sous le comptoir?"

Le ronronnement de Rapiécé se fait saccadé et irrégulier pendant un court moment, comme s'il riait de la tirade.
Revenir en haut Aller en bas
Cendre
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mar 20 Déc - 15:48

Moi qui esperait avoir affaire un homme, un humain au moins. Je me retrouve avec une fille vampire.

J'ai toujours détester les vampires. Ces gens qui essaye de passer accompagner d'une propreté et d'une distinction inimitable m'ont toujours laisser de marbre. Qui pourrait-avoir de l'admiration pour ces gens là. Je suis beau a parler de ça moi, en squelette diforme.

A un tel point que je ne profite pas, comme le voudrait la norme de ce bar, profiter de ses formes, avec ses deux orbites vides.

Habiller comme telle, j'aurais plutôt cru la voir "détendre" plusieurs hommes. Rien n'est gratuit, même chez les vampires.

Autant y aller franchement, pas de chipotage. Pas que ça à faire.
Ah ben si, justement.


" Je suis censé protéger quelqu'un. Sachant maintenant qui c'est, je me dis qu la tâche risque d'être ardue... "
Revenir en haut Aller en bas
Nosferat
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mar 20 Déc - 15:57

Nosferata regarde le squelette sous un oeil différent, il semble, malgré son air fruste et mal dégrossi, tout à fait mystérieux : il doit protéger quelqu'un et dit savoir que maintenant qu'il connaît cette personne la tâche lui paraît hardue... Rapiécé jette un oeil jaune suivit d'un autre, vert, sur la masse osseuse avant de sauter sur le comptoir.

*Cet imbécile n'est quand même pas ici pour ME protéger? Et de qui? Et pourquoi? Encore un coup tordu de Minuit ou de Vlad je suppose, soit, je vais le laisser venir avec moi si je suis celle qu'il doit défendre, on ne sait jamais ce que je pourrai en tirer...*

"Et qui donc devez-vous protéger qui vous rende si... triste?"

Elle préférait jouer les ignorantes à tout hasard, pour éviter le ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Cendre
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mar 20 Déc - 16:06

J'en oublierais ce chat. Cet chose immonde que je vais devoir cotoyer. Joie.
Je répond à sa question.


" Vous. "

Pourquoi parler plus ? J'ai plus rien à dire. J'ai juste envie de partir, et de me faire jeter au abysses...On verra.
A moi de voir combien de temps je tiendrai a suivre ses petits caprices juvéniles.
Je sens déja une grande lassitude à cet superbe aventure qui nous atteint....Hum.
Revenir en haut Aller en bas
Nosferat
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mar 20 Déc - 16:15

Nosferata s'y attendait et même si le fait d'avoir un chaperon qu'elle pense envoyé par son maître ou son amant en prévision d'un possible drame l'énerve, elle pourra sûrement trouver de l'uilité à un tas d'os puissamment bâti.

Rapiécé semble sentir que sa présence incommode le géant et en profite pour aller se frotter innocement contre sa manche, faisant sourire Nosferata.

Nosferata jette un regard circulaire à la salle : à l'abandon, poussièreuse et sans propriétaire. Son propre laboratoire, voilà ce qu'elle voudrait mais cela nécéssite finance. Alors si elle peut se procurer deux choses en une, elle n'hésitera pas.


"Bon, alors si vous êtes mon chaperon... Que penseriez-vous si j'essayais de m'offrir cette auberge abandonnée? Si vous êtes d'accord, je propose que nous commencions par fouiller la bâtisse."
Revenir en haut Aller en bas
Cendre
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mar 20 Déc - 16:20

Elle a de l'ambition. S'offrir une auberge, ce n'est pas rien. Encore faut-il savoir ce qu'elle en fera.
Cette sale bête s'approche de moi et se frotte contre ma manche. Bon, je m'y habituerai. J'ai pas trop le choix.


" Si vous savez quoi en faire, je vous suis. "

Je regardes autour de moi. La plafond est dégeu, le sol, pareil. Bref, c'est pas du joli. Enfin, il faut suivre....
Revenir en haut Aller en bas
Nosferat
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mar 20 Déc - 16:27

Nosferata fit signe à son matou de se trouver une place confortable, considérant déjà les lieux comme siens. Elle passa de l'autre côté du bar en acajou avec une grâce surnaturelle, faisant germer dans l'esprit des quelques "clients" encore présents l'idée qu'une si jolie créature, mariage subtil d'espèces supérieures, devait non seulement être redoutable mais aussi ô combien fougueuse...

La jeune et jolie créature nocturne commence à fouiller tout tiroir ou renfoncement qu'elle trouve, en quête de coffrets, parchemins et autres objets quelconques autre que des verres ou des plats, pourquoi pas des clés aussi. Visiter les chambres sans elles seraient difficile.


Dernière édition par le Mar 20 Déc - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mantuok
Dieu
avatar

Nombre de messages : 3752
Age : 29
Date d'inscription : 06/06/2004

Feuille de personnage
Point de vie:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mar 20 Déc - 17:09

Tu trouves, un trousseau de clef, sans doute celles de l'auberge.

_________________
***Si vous me cherchez, vous me trouverez dans la mine de sel de Lâul. Là-bas, je suis connu sous le nom de Tjabhe. Il en va de même pour le plan Quasi-Elémentaire de la vapeur***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nosferat
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   Mar 20 Déc - 17:29

Nosferata n'a aucun mal à s'emparer du troussaeu de clés rouillé qui pend à un clou contre le mur, juste derrière le bar en bois précieux. Son chat a choisi le tabouret où sa maîtresse s'était assise pour se vautrer dans le confort et l'odeur ennivrante de sa magicienne de propriétaire. Elle lui jette un regard amusé, elle aime être désirée.

Elle repasse côté salle et s'approche de l'escalier qui mène aux chambres.


"Cendre, mon cubitus en sucre, aurais-tu l'amabilité de jeter dehors la clientèle, si possible avec un coup de pied aux fesses? Merci d'avance..."

Elle laisse le sac d'os à son oeuvre et s'en va visiter les chambres en espérant débarasser sa propriété récemment acquise des parasites divers. Et pourquoi pas ramasser quelques objets de valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'auberge de la colombe saignée   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'auberge de la colombe saignée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Chaudron Baveur (Auberge)
» Une nouvelle voie...(Privé Plume de colombe)
» L'auberge de la chatte ronronante
» L'auberge du Joyeux luron (PV)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planescape :: HORS JEU :: Archives-
Sauter vers: